Manifestement, les bécasses européennes sont arrivées à destination. Mais en Russie, la migration n’est peut-être pas encore arrivée à son terme pour toutes les bécasses qui s’y trouvent :

En effet, si FONTEMARIE est bien arrivée dans sa zone au sud de l’Oural, la 622 vient de faire un bond supplémentaire de 400 kilomètres vers l’Est/Nord-Est. Elle a couvert plus de 3500 kilomètres depuis sa zone de pose de balise dans les Landes. Où s’arrêtera-t-elle ?

Par ailleurs, source d’inquiétude, la balise de la 619 n’émet plus depuis le 1° mai. Sa destination ne peut donc pas encore être fixée avec certitude.